ProGECO Moto

Si tu reçois ce mail subscriber,
c'est que tu es membre de l'association.

---

LA GAZETTE GECO n°93

Lettre d'information de l'Association ProGECO Moto

---

2015, l'année GECO !

Chers adhérent(e)s, membres de la Tribu du GECO,

 

Si 2013 s'est terminée en apothéose avec le Salon de Paris, nous venons de vivre une autre année intense pour le projet GECO dont notre jeune association est le soutien actif. Souvenons-nous de quelques moments forts de 2014...



29 mars : 1ère assemblée Générale de ProGeco Moto. Toute l'équipe technique est là avec les adhérents, visite de l'atelier, et dîner tous ensemble.

24 avril : Le moteur est dans le cadre et fait ses premières vocalises.
Voir à la vidéo





16 mai : Le GECO fait discrètement ses premiers tours de roue !

1er juillet : Thibaut Gourin accélère le rythme sur circuit,
sur la musique que nous offre le groupe Shaka Ponk.
Voir la vidéo




16-17 août : Freddie Spencer, Philippe Monneret, Ornella Ongaro, Alexandre Ayer essaient le GECO au Castelet.




20 septembre : En prologue des 24H du Mans, première présentation publique du GECO sur circuit, avec Ornella Ongaro.





Automne : dessin d'un nouveau bras oscillant suite à l'ensemble de la campagne d'essais.

10 octobre : appel aux cotisations 2015 pour pouvoir continuer à travailler. Votre réponse est immédiate : en 2 mois et demi, vos dons ont déjà atteint 75% de la collecte 2014, et la barre des 700 donateurs est franchie !

En tant que président, je suis particulièrement fier de pouvoir, avec tous les bénévoles de l'association qui travaillent pour que vive cette aventure, apporter tout VOTRE enthousiasme au projet d'Eric Offenstadt, qui va vous parler des perspectives 2015.

Très bonne année à chacune et à chacun d'entre vous !

                                                                                    
Pierre Geffrin
                                                                      Président de ProGECO Moto

                                         ____________________

 

Bonne santé et bonnes décisions pour vous tous en 2015 !


THE GECO est en train d'être remonté par J.B. Labruyère, qui dispose maintenant d'un apprenti grâce à Olivier Gomez.
Nous avons reçu toutes les belles pièces de l'arrière "anti-squat" similaire à celui du proto TECMAS essayé par Sylvain Guintoli en 2001, et offertes par William Féodon de WF Concept.
Nous avons également reçu les bas de colonne de direction renforcés (filetages plus longs) réalisés par Serge FREZARD. La rotule supérieure de cette colonne passe également de 12 à 14mm de diamètre. Nous n'avions pas eu d'ennui de ces cotés là, mais c'est une sécurité supplémentaire pour ces pièces qui permettent de régler l'angle de chasse. Vous avez vu le nouveau "Té" supérieur plus rigide et d'une seule pièce que nous a usiné le Lycée J. Moulin de Béziers et nous toucherons cette semaine ses oblongs de réglage de déport qui sont en ce moment à l'usinage.
Les pièces de liaison qui déterminent la position, par rapport à l'axe de la moto, de la couronne intermédiaire homocinétique et du bras oscillant ont été usinées par mon ami GARI et pa J.B. Le basculeur d'amortisseur arrière doit aussi être modifié pour conserver la même cinématique de l'amortisseur arrière malgré le changement de place de l'axe de bras oscillant.
Le tirant allant du bras au basculeur devient plus long et passe en rotules de 12mm à pas à gauche/pas à droite à pas fin pour réglage plus rapide de l'assiette de la moto. Nous allons recevoir le ("rare") taraud de 12 pas fin à gauche que nous a trouvé Patricia Gomez.

Les premiers essais de ce GECO6 se feront probablement vers le 10 février avec Thibaut Gourin et les pilote de l'écurie Slider Ose Endurance, lors d'un roulage en Espagne, puis sur le circuit de Haute Saintonge que feu mon ami Jean-Pierre Beltoise a mis à notre disposition.
Si tout se déroule sans trop de problèmes nous serons aux essais pré-Le Mans fin Mars.
Mikael Lecouturier (Slider Ose) recevra ensuite les carénages à équiper en éclairage pour les 24h et s'occupera de la préparation course du moteur.
Bien sûr, nous comptons sur La Mutuelle des Motards, SPEM, "Coté MAS" pour renouveller leur aide financière en 2015, car si j'ai versé au compte de l'association mon petit héritage Suisse (5000 €) venant de Mariane Dübler, la veuve de mon ami JURG pour faire la liaison en attendant cette aide, ce ne sera pas suffisant pour aller jusqu'aux 24h sans eux... malgré des miracles comme le don de 2500 € par la Sté A.P.L. d'Olivier Moussard et de ceux d'Eric von Dachsbuhl.
Nous comptons aussi sur nos partenaires : BERINGER pour toutes les pièces de freinage, Exact France, Yamaha France, PFP, l'Ecole de la Performance, GMT94 et tous les autres (voir la bannière des partenaires) pour leur aide technique.

Nous allons donc participer aux 24h avec un moteur de R1 2009, la moto n'ayant parcouru que 1450km de dégrossissage et j'espère encore 1500km de mise au point "classique" avant le Mans.
Notre ambition sera limitée, sachant que nous ne serons qu'au tout début du développement du prototype le plus sophistiqué de la planète avec ses nombreux systèmes à développer. Pour le moment, seule la suspension avant est à 90% de son potentiel et déjà supérieure à une télescopique. La liaison avant/arrière "F.R.I.C."  n'utilise pour le moment qu'un amortisseur "maison". Il fonctionne bien pour le freinage mais n'est pas encore bien réglé pour l'accélération : il est à 40% seulement de son potentiel.

Les gains homocinétiques potentiels sur la motricité sont en moyenne de 1% sur sol sec et de 2 à 3% sur sol humide et en moyenne de 2% au freinage sur l'angle et 4 à 5% sur sol humide. Quand on sait que le paramètre essentiel de la motricité est le transfert de charge, et qu'il peut jouer sur 10% et plus, on voit que notre travail immédiat va consister à travailler sur ces transferts :  à quoi bon gagner 1% sur le grip homocinétique si nous perdons 5% avec un transfert de charge négligé.

Notre ambition aux 24 h sera d'être présents au départ, ce que constitue un miracle en soit.
Notre ambition sera de figurer honorablement pendant les six premiers ravitaillements, jusqu'au premier changement de roue avant, car nous manquerons nécessairement d'expérience pour la mise au point du système de changement rapide de la roue qui est en ce moment à l'usinage chez BERINGER, (merci à Etienne Bocard).
Notre ambition sera de remercier nos sponsors par notre présence et de faire des performances équivalentes ou supérieures à celles qu'auraient réalisées la même équipe avec les mêmes pilotes. Terminer la course avec aussi peu de tests d'endurance sur autant de pièces inédites serait un miracle de plus... mais nous n'en sommes plus à un près !
On peut toujours rêver de la présence d'un multi-millionnaire, amoureux de la moto, présent au Mans, comme on en trouve souvent en Italie où en Angleterre pour soutenir les projets ambitieux à haut potentiel.  
Yamaha France à laissé la porte ouverte pour un moteur de R1 2015 pour le Bol d'Or, nous ne savons pas encore sous quelles condition.

Bonne année à tous et banzaï !

                                                                           Eric "Pépé"  Offenstadt

 

---

Merci de ne pas diffuser ces documents (textes et photos)

---