Pour vos fonds d’écran : la photo HD de Lucas Mahias sur le GECO à Nogaro par Sylvain Dubois.

Vous allez pouvoir utiliser cette magnifique image souvenir comme fond d’écran Haute Définition, ou même vous l’imprimer en mini poster, sans oublier que tous les droits sur ce fichier restent la propriété de Sylvain Dubois.

Pour télécharger l’image en HD : clic droit sur la photo et « Enregistrer l’image sous… »

 

Interview de Lucas Mahias publié dans Moto Revue n°4041

 

Communiqué d’Eric Offenstadt sur les tests du GECO R15 par Lucas MAHIAS :

Nous attendions depuis six mois de pouvoir mettre un pilote capable d’aller aux limites du freinage pour enfin connaître les vraies performances du GECO R15.
Grâce aux autorisations d’Eric de Seynes et de Christophe Guyot nous avons pu faire tourner Lucas, qui nous a fournit une aide capitale, malgré son envie de dormir et son retour de Magny-Cours de nuit (surtout qu’il a pu comparer avec sa R1 « Pata » victorieuse de la veille.)

Il a décelé des défauts de shifter et d’électronique (ancien modèle dépassé pour le traction contrôle) d’après lui sur le GECO.
Il n’a pas vraiment eu le temps de s’habituer aux freins Beringer, notamment à leur « feed-back » en arrivant à la corde.
Après moins d’une heure de roulage effectif au milieu des « poireaux » J.B. Labruyère et moi lui avons fait une moto qui « tournait », et accélérait. Et Lucas passait 21.5 bars dans le circuit des freins,(contre 17 bars au meilleur avant lui).
Pour le dernier run, nous avons monté un jeu de slicks du commerce neufs et il a réalisé une fois 1.29.5 gêné dans la 1ère partie du circuit (4 dixièmes perdus d’après l’acquis) et une seconde fois 1.29.5 gêné dans la 2ème partie du circuit. (Temps idéal ; 1.29.1). Ces chronos (avec moteur STOCK) sont à comparer au meilleur temps du GMT94 avec des machines plus évoluées en mars et après deux journées de roulage des ses 3 pilotes aux journées VIP en mars : de 1.29.5. (et 2ème temps cette année aux qualifs FSBK).
LUCAS estime que ces chronos ne sont pas significatifs compte tenu des circonstances, par rapport à un vrai roulage avec circuit réservé pour nous et des pneus de qualif.
Il semble qu’il ait découvert un « nouvel univers de freinage ». Une incroyable décélération de 13.17 ms2. contre 12.5m/s2 aux meilleures SBK au même endroit.
Il dit lui même :
« En bagarre, tu passes au freinage et plus personne ne peux te repasser » et surtout, sachant qu’il n’a eu que 5/6 tours pour faire son temps au milieu des chicanes mobiles : « J’ai l’impression qu’avec cette moto PLUS TU ATTAQUES et PLUS ELLE EST FACILE ». Il a ensuite confirmé ses propos à Christophe Guyot et Eric de Seynes.
Pour résumer : La prestation de Lucas et ses commentaires sur le potentiel du GECO R15 égale ou dépasse tout ce que mon pessimisme naturel me faisait envisager.
Rappelons que la technologie Geco est une méthode de conception différente du « step by step », utilisé par les constructeurs, qui optimise les compromis.
Au lieu de définir des structures à tester, la méthodologie Geco part des résultats concrets à obtenir (Spécification fonctionnelle des distances de freinage, du feed-back, du grip au freinage sur l’angle et de la motricité). Puis elle calcule la cinématique offrant ces feed-back permettant de sortir du carcan des compromis.
En moto: une façon nouvelle de penser la conception. En F1 : évidente et utilisée par les meilleurs ingénieurs.

 

Merci à Sylvain Dubois qui nous a aimablement autorisés à publier sa photo.
Son site internet : http://www.jingoo.com/sylvain-dubois/
Sa page Facebook : https://www.facebook.com/Sylvain-Dubois-Photographe-376843329135818/?fref=ts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *