Rencontre APL/ProGECO Moto.

Rencontre APL/ProGECO Moto,
un partenariat plein de surprises !

Reportage de Raphaël Moreau et Alain Delautre.

logo_APL-carré_recadré

Mercredi 28 janvier 2015, Alain et moi avons rendez-vous avec Olivier Moussard de la société APL pour la remise du tee-shirt collector ProGECO Moto qu’il a remporté aux enchères fin décembre. Nous en profitons pour lui poser quelques questions sur son récent partenariat avec le Geco et découvrir sa société.

remise cadre

IMG_0408 - Copie

 

 

Thiais, Val de Marne, 14h50, le portail de la société APL s’ouvre. Nous découvrons un grand bâtiment qui ne paye pas de mine, un grand hangar attenant et un grand parking avec tout un tas de véhicules garés en attente de passer les tests liés à l’activité d’APL. Nous sommes à deux pas de Rungis, ça doit cacher quelque chose…

IMG_0417 - Copie.

.

.

.
Un grand gaillard nous accueille avec deux de ses collaborateurs. C’est Olivier Moussard le boss de la société depuis sa création en 1999. Nous entrons dans les locaux, passons par le hangar.

Raphael : Peux-tu nous présenter ta société APL qui est partenaire du Geco ?

Olivier : La société APL (pour « Au Poids Légal ») a été créée en 1999 pour répondre aux besoins et aux exigences concernant les essais en charge de diverses machines et appareils : les escaliers mécaniques (afin de tester les freins pour les arrêts d’urgence), les véhicules de transport et de levage type chariots élévateurs, grues, hayons…). Nous travaillons dans toute la France.
Notre équipe est composée de 9 techniciens spécialement formés aux essais en charge, sur place ou en déplacement. Notre connaissance du matériel nous permet d’intervenir en toute sécurité.

Olivier nous guide alors dans une grande pièce qui à notre grande surprise est entièrement dédiée aux motos. La déco est au top, il y a une partie atelier ouverte sur la partie expo. On se croirait dans une concession, il ne manque plus que la vitrine nous dit Olivier. C’est une réelle surprise pour Alain et moi. Olivier a en fait plusieurs casquettes. Une dizaine de motos en tout (majorité de Boss Hoss) dont une Triumph Rocket III. La toute première Boss Hoss homologuée en France ainsi que le premier Trike nous attirent du regard, il est temps de parler deux roues.

IMG_0409 - Copie

R : Vu les motos présentes ici, je suppose que tu es plus motos customs que motos sportives comme le Geco ?

O
: Je suis venu au custom avec les Harley, c’est une passion qui date de mon enfance parce que c’était  »la plus grosse moto », l’étape finale en quelque sorte. Cela m’a amené à m’intéresser à la Boss, c’était dans la logique pour moi, car c’était encore au-dessus. Aujourd’hui, j’en suis devenu importateur. Elle viennent des Usa en passant par l’Allemagne. Ce sont des motos à moteur de Corvette c6/c7 de 5,7 l à 6,2 l de cylindrée, d’une puissance allant de 445 à 485cv selon leur année de production. Le poids est de 500kg pour une vitesse supérieure à 250km/h (sur les autoroutes allemandes bien sûr… NDLR). Elles sont bridées en France à 150km/h.
Mais j’ai fait aussi du sport moto en enduro, j’ai fait la Tunisie, je suis allé à Dakar, mais je n’ai jamais fait de piste en deux roues. Par contre j’ai fait 4 saisons de kart et de la voiture, d’ailleurs avec un pote qui a une écurie on roule en Clio Cup, on fait quelques courses du championnat TTE (Tourist Trophy Endurance), des courses d’endurance de 4 heures.

R
: Dans ton futur magasin tu comptes faire uniquement de la vente de Boss Hoss?

O
: Non, pas seulement, avec mon associé on fait aussi de la pièce, de la peinture et aussi de la location pour un tarif de 360€ par jour assurance comprise.

R
: As-tu une autre moto que la Boss Hoss pour rouler au quotidien ?

O : Pour rouler j’ai une Harley Street Glide, une Honda 450 dohc de 72 et une moto un peu folle type café racer en préparation aux states sur une base moteur de 750 H2 dans un cadre de GSX-R, fourche et mono-bras de Ducati.

IMG_0454 - Copie
R : Comment as-tu découvert le projet Geco ?

O : J’ai découvert cette moto au salon de Paris en décembre 2013, nous exposions aussi.

R : Qu’est-ce qui t’a motivé à devenir partenaire du Geco ?

O : Je trouve qu’en France il n’y a personne qui bouge. Aujourd’hui pour faire des choses en France c’est la misère. J’en ai fait l’expérience avec mon projet de magasin Boss Hoss, quand j’ai demandé un crédit on me l’a refusé. Donc je me suis financé tout seul. J’ai des amis dans la moto qui ont été obligés de mettre la clé sous la porte. De voir quelqu’un comme Eric Offenstadt qui sort de ce qui se fait habituellement, c’est super, ça m’a donné envie de l’aider.

R : C’est pour cela que nous avons créé une association pour le Geco, autrement ça n’aurait pas été possible.

O : Oui, à une époque j’ai organisé des saisons de rallyes tout-terrain avec des amis et on a été obligés de monter une asso nous aussi pour avoir les moyens de le faire. C’était la seule solution.

R : Qu’est-ce qui te plaît dans le projet GECO, la compétition, la sécurité pour les motards, son côté avant-gardiste ?

O : C’est l’originalité du projet, une moto c’est une fourche et là avec le Geco on sort du classique et moi j’aime bien sortir du cercle. APL, ma société, c’est une boîte qui vogue sur une niche et bien le Geco c’est pareil , c’est une niche. J’aime bien les secteurs originaux comme ceux-là car on y retrouve des gens passionnés et anti-conformistes. Là c’est pareil, faire un magasin de moto au
milieu d’une zone industrielle à côté de Rungis, les gens qui découvrent ça disent :  »ah ouais quand même ! ».

IMG_0413 - Copie


R
: Comptes-tu utiliser, à court ou moyen terme, l’image du Geco pour communiquer sur tes activités ?

O : Oui, d’ailleurs on va faire l’inauguration du magasin fin mars, il y a plus de 200 personnes invitées, pas mal de journalistes et si le Geco est dans le coin ce serait bien qu’on puisse l’exposer. A côté de ça, sur le site APL et celui d’American Bike on va mettre le lien du site ProGECO Moto.

Nous nous quittons à regret, heureux de cette rencontre entre passionnés, non sans avoir remercié Olivier Moussard de nous avoir si bien accueilli et accordé du temps pour cette entrevue.

IMG_0418 - Copie

 

IMG_0433 - Copie

 

Publié sur TOUSAMOTO.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *