Si tu reçois ce mail subscriber,
c'est que tu es membre de l'association.

---

LA GAZETTE GECO n°108

Lettre d'information de l'Association ProGECO Moto

---

Eric Offenstadt vous livre, en exclusivité, les explications concernant ses choix techniques quant à la conception du GECO R15.

Quand Yamaha Europe nous a fait parvenir sa R1 2015 pour "Unconventionnal development", nous pensions pouvoir monter le moteur dans un cadre spécifique reprenant les suspensions du Geco R09.
Mais plus nous progressions dans l'étude du nouveau R1, plus nous nous rendions compte que la machine était très compacte (bourrée d'électronique partout, dans des boitiers magnésium et des bâtis en plastique technique).
De plus la fourche "BUT" avec son amortisseur central n'était pas compatible avec l'entrée d'air centrale (et ses capteurs).
Faire aussi bien avec un cadre tubulaire aurait été une gageure irréalisable sans disposer de 4/5 ingénieurs à plein temps.
J'ai donc pris la décision de garder uniquement la cinématique de chasse variable qui faisait la maniabilité du GECO (et du proto Tecmas 2000), la fonction homocinétique de freinage, celle de transmission (Validée Danielson en 1999/2000), et enfin le 3ème amortisseur du F.R.I.C.
Donc on garde toute la technologie du GECO R09, mais dans l'architecture du R1 2015.
L'inconvénient de cette décision est que l'on perd le LOOK de "mante religieuse" caractéristique du GECO.
Le plus est que cette fourche à chasse variable fonctionne parfaitement aussi (Essai de Sylvain Guintoli en 2000) : « J’ai roulé deux fois à son guidon : à Almeria et à Valence. C’était fin 2000. Nous avions la moto préparée plus une stock. On faisait sensiblement les mêmes chronos avec les deux machines. Je me souviens qu’à Almeria, il y avait Bayliss avec une Ducati de SBK. Avec le cadre Offenstadt, je l’avais défoncé au freinage. (…). C’était très différent de ce que l’on avait à l’époque et je n’ai jamais retrouvé une machine aussi bonne au freinage. En tout cas, elle était capable de faire les mêmes chronos que la Honda V2 d’origine et ça, c’était déjà une performance ! »
De plus, le GECO R15 aura un nouvel avantage : le grip dans les freinages sur l'angle grâce aux supports d'étriers homocinétiques mobiles "commandés" et surtout ce système sera adaptable à toutes les R1.
Les gros "Tés" de fourche inférieurs à géométrie de chasse variable (2 exemplaires) doivent être usinés dans la masse (7075) par SODERTAL avec la colonne.
Le "Té" supérieur (2ex.) doit être découpé au jet d'eau (Thalis) dans une plaque de 20mm de 7075.

L'image que nous dévoilons ici ne montre qu'une partie du système de freinage homocinétique, pour des raisons de confidentialité. Vous nous excuserez de ne pouvoir tout montrer en attendant le dépôt de brevet.

---

Merci de ne pas diffuser ces documents (textes et photos)

---