Le MotoGP en piste pour la première fois en 2024, Dani Pedrosa le plus rapide

Dani Pedrosa a dominé la première journée d’essais du Sepang Shakedown, qui reprend la pré-saison MotoGP 2024 après les essais de Valence en novembre dernier.

Le Sepang Shakedown est un peu plus significatif que les années précédentes car les pilotes d’usine officiels de Honda et Yamaha peuvent y participer, plutôt que de simples pilotes d’essai. Cependant, au moins le premier jour, seuls les pilotes d’essai et le seul rookie, Pedro Acosta, étaient en piste à Sepang.

Pour Acosta, ce fut un bon début d’année 2024, puisqu’il a tourné en moins de deux minutes lors de sa première visite à Sepang. À l’heure actuelle, le record du tour de tous les temps en MotoGP sur le circuit international de Sepang est de 1:57.491, établi l’année dernière lors du Grand Prix de Malaisie par Francesco Bagnaia de Ducati, mais le temps d’Acosta en 1:59.385 ne le place qu’à 0,152 seconde de Dani Pedrosa ce jour-là, et était à moins d’une demi-seconde du record du tour en course d’Enea Bastianini, également établi lors du GP de Malaisie l’année dernière.

Acosta, au volant d’une RC16 badgée GasGas, occupait la place médiane d’un 1-2-3 KTM alors que la marque autrichienne dominait la première journée de 2024. Les tests comptent peu en réalité, bien sûr, mais c’est un départ particulièrement fort de Mattighofen. , dont le lock-out parmi les trois premiers a été complété par Pol Espargaro, qui a rejoint l’équipe d’essai KTM MotoGP après avoir laissé la place à Acosta pour rejoindre Tech3 GasGas au cours de l’hiver.

À la quatrième place se trouvait Stefan Bradl, sur la Honda RC213V 2024 qu’il avait déjà testée à Jerez la semaine dernière. Il présente un aérodynamisme modifié, notamment un aileron arrière plus petit avec des plaques d’extrémité plus inclinées et un plan principal plus bas, ce qui pourrait être une direction que Honda envisage d’un point de vue général, ou peut-être une configuration spécifique à « faible traînée ». Ce nouvel aileron arrière principal était également associé à une nouvelle version de l’aérodynamique arrière de type « stégosaure » de Honda, comme le montrent les photos publiées par le site italien GP One.

La nouvelle recrue de Repsol Honda pour 2024, Luca Marini, a été photographiée aujourd’hui assise sur la moto dans le garage (avec le carénage curieusement pixelisé) dans une publication de Repsol Honda sur les réseaux sociaux, confirmant qu’il (et par extension son nouveau coéquipier, Joan Mir) sera sur le vélo demain pour la deuxième journée du Shakedown.

Michele Pirro a terminé cinquième pour Ducati. Gigi Dall’Igna, directeur général de Ducati Corse, a indiqué lors du lancement de l’équipe Ducati Lenovo le mois dernier que le Desmosedici GP qui courra en 2024 sera très différent de celui testé l’année dernière à Valence, qui ne comportait qu’un nouveau moteur plus puissant. . L’aérodynamisme devrait changer, et un nouveau cadre est également prévu. Peter McLaren, du titre sœur de Visordown, Crash.net, a publié une photo d’une nouvelle carrosserie sur la Desmosedici GP de Pirro à Sepang, montrant des découpes dans la partie la plus arrière du carénage avant (peut-être une solution de refroidissement dans la chaleur tropicale malaisienne pour le nouveau moteur) et éventuellement une révision de la section arrière.

Plus évident était le nouvel Aprilia Aero, également photographié par McLaren, qui se concentrait sur l’arrière de la moto et introduisait deux nouveaux plans extérieurs dans la section arrière. Ducati a testé une solution similaire, quoique moins radicale, fin 2018, mais n’y a jamais couru. Le pilote d’essai d’Aprilia, Lorenzo Savadori, a terminé la journée le plus lent des sept pilotes pour établir un temps.

Cal Crutchlow a terminé sixième et il sera rejoint en piste demain par Fabio Quartararo et Alex Rins. Johann Zarco et Takaaki Nakagami devraient également être en piste pour LCR Honda.

Retrouvez toute l’actualité moto sur Visordown.