Le MXGP du Portugal aurait pu être le plus difficile de l'histoire récente

Avec le retour du Motocross of Nations au bassin de Matterley au Royaume-Uni plus tard cette année, on pourrait penser que c'est une garantie que le plus gros événement de l'année aura lieu juste à l'extérieur de Winchester en octobre. Cependant, le MXGP du Portugal aurait pu mettre ce titre hors de portée.

La pluie battante et la boue marécageuse ne sont peut-être pas ce à quoi on pense quand on considère la météo portugaise début mai, mais c'est ce à quoi le Championnat du Monde de Motocross a été contraint de faire face lors du MXGP du Portugal le week-end dernier à Agueda.

Les conditions ont été brutales dès le début, même lors de la course de qualification de samedi, qui a vu le champion en titre Jorge Prado remporter son deuxième score sans score dans une course de qualification de la saison. Tim Gajser a remporté la course de qualification MXGP relativement confortablement, tandis que Liam Everts – fils du 10 fois champion du monde de motocross Stefan Everts – s'est imposé en MX2.

Everts continuerait à essuyer le sol avec l'opposition dimanche dans des conditions encore pires. Il n'a commis que deux erreurs (au moins, qui ont été filmées) : rester coincé au décollage d'un saut et basculer dans une ornière. Mais c'était en comparaison avec les innombrables erreurs commises par d'autres pilotes de haut niveau comme Lucas Coenen, le leader du championnat Kay de Wolf, Simon Laengenfelder et le champion du monde MX2 en titre Andrea Adamo.

Everts a remporté la première course avec 5,880 secondes et la deuxième course avec plus de 80 secondes. C'était une clinique équestre du Belge, qui s'est à peine assis toute la journée. Everts, coéquipier d'Adamo susmentionné chez Red Bull KTM Factory Racing, est désormais troisième du classement MX2 et 20 points d'avance sur Adamo, bien qu'il ait raté le premier tour pour cause de blessure.

En MXGP, dimanche a été encore pire pour Prado que samedi. Dans le Trentin, la dernière fois cette année où Prado avait marqué un mauvais score samedi, il a quand même remporté le GP dimanche. Cette fois, cependant, les erreurs ont continué et il a terminé 15-12 pour la 13e place au classement général.

Le point positif pour Prado était que le GP ne s'est déroulé que légèrement mieux pour son plus proche rival, le quintuple champion du monde Gajser, qui a remporté la première manche mais s'est écrasé dans la seconde et n'a récupéré que loin au 10e rang. C'était encore suffisant pour un podium pour Gajser, et il a pris 21 points à Prado, mais il avait la vitesse pour aller 1-1, ce qui aurait pu être dévastateur dans les points. Au lieu de cela, il mène désormais Prado par 14.

Jeffrey Herlings a remporté la deuxième manche et aurait peut-être remporté la première également s'il n'avait pas dû abandonner à cause de problèmes de moto. Une deuxième place dans la course de qualification signifiait néanmoins un week-end décent en termes de points pour Herlings, qui compte désormais 54 points de retard sur Gajser au classement MXGP.

Herlings avait dominé la catégorie MX2 avec Red Bull KTM avant de passer au MXGP en 2017. À sa place est arrivé Pauls Jonass, qui a remporté le titre MX2 2017 et semblait également en bonne voie pour le titre 2018, avant que Prado ne prenne feu. au milieu de cette saison et a remporté sa première de deux couronnes MX2.
Depuis 2019, Jonass est dans la classe MXGP, d'abord avec IceOne Racing de Kimi Raikkonen lorsqu'il dirigeait l'effort d'usine Husqvarna, et avec Standing Construct avec GasGas et depuis qu'il a repris l'équipe d'usine de la marque suédoise lorsque IceOne est passé à Kawasaki. Du changement de marque (Standing Construct dirige Honda depuis 2023) aux nombreuses blessures et aux conséquences mentales que cela entraîne, cela n'a pas été une période simple pour le Letton en MXGP, mais le bourbier d'Agueda le week-end dernier l'a vu faire 2-2 pour remporter son premier Victoire au classement général MXGP – sa première victoire en Grand Prix depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne 2018 à Matterley Basin.

Cela ressemble au genre de résultat de conte de fées auquel on pourrait s'attendre dans des conditions aussi dangereuses et dégoûtantes, mais la vérité est que Jonass a déjà retrouvé sa compétitivité cette année, remportant quatre classements parmi les cinq premiers lors des six premières courses de la saison, dont une troisième place lors de la course d'ouverture de l'année en Argentine.

Il ne faut cependant pas s'attendre à ce que Jonass puisse rattraper les 60 points qui lui manquent actuellement au championnat par rapport à Gajser, qui ramène désormais la plaque rouge de leader du championnat en Espagne et au MXGP de Galice à Lugo, très C'est un GP à domicile pour Jorge Prado qui tentera d'effacer une partie de son déficit de 14 points ce week-end.

Retrouvez toute l'actualité moto sur Visordown.