Test des bottes RST Tractech Evo III : une maison de transition idéale ?

Principales caractéristiques

– Cheville articulée

– Fermeture zippée avec rabat auto-agrippant

– Curseurs d’orteils remplaçables

– Perforé pour la circulation de l’air

Des études ont montré que les blessures au pied et au bas de la jambe sont les blessures les plus courantes que peuvent subir les motards. Ainsi, même si vous ne vous considérez pas comme un pilote sportif ou s’il est peu probable que vous vous aventuriez un jour sur la piste, cela vaut toujours la peine de vous procurer une paire de bottes qui pourraient paraître – à première vue – exagérées. Un peu comme ces RST Tractech Evo III/3.

Elles se situent quelque part entre les bottes plus axées sur la route et les produits de piste, mais sont-elles encore un peu trop si vous comptez les utiliser principalement sur la voie publique ? Après plusieurs milliers de kilomètres de route pour tester ces bottes, nous avons notre réponse – et c’est « non ».

Voilà votre réponse courte, mais si vous en voulez une plus longue, cela dépend en grande partie du confort. Les Tractech sont faciles à enfiler et à enlever, et une fois en place, l’intérieur est joliment rembourré qui garantit l’absence de douleurs aux pieds ou au bas des jambes, même après un long trajet. Une grande languette velcro offre un niveau de réglage décent, assurant un ajustement parfait, et sur ce devant, la taille était comme prévu. La ventilation est bonne, réduisant ainsi la transpiration – et donc les odeurs – lors des journées plus chaudes.

Malgré cela, ce sont des bottes robustes, avec une zone d’orteil résistante, ainsi qu’une épaisse section blindée pour le tibia, une armure pour la cheville et une section articulée pour empêcher la surextension de la cheville, ce qui provoque des entorses. Les bottes sont assez grosses, mais je suis à peu près capable de faire passer les jambes de mon jean Bull-It par-dessus.

Une fois arrivé à destination, marcher de courtes à moyennes distances avec ces bottes est acceptable – comme on peut s’y attendre, elles ne sont pas aussi flexibles qu’une botte de tourisme ou un produit plus décontracté, mais vous pouvez vous promener de manière relativement normale. mode. C’est dommage qu’elles ne soient pas un peu plus silencieuses, car les bottes grincent à chaque pas, ce qui pourrait devenir ennuyeux. Pour vous et toute personne à portée de voix.

Après des tests approfondis pendant plusieurs mois et au moins 3 000 miles de conduite, les bottes ressemblent en grande partie à ce qu’elles étaient lorsqu’elles sortent de la boîte, à l’exception de quelques rayures dans la peinture sur les curseurs d’orteils et de quelques éclaboussures de mouches que je devrais vraiment nettoyer. en haut…

Les coutures sont parfaites, le cuir est en très bon état et la doublure est encore fraîche. Le seul problème que nous avons rencontré concerne les curseurs d’orteil, dont l’un s’est desserré au fil du temps sur les deux boulons. Si vous en achetez une paire, je vous conseille de retirer ces petits boulons et de mettre un peu de Loctite sur le filetage pour éviter que la même chose ne vous arrive.

Faut-il acheter des bottes RST Tractech Evo III ?

Si vous recherchez une botte qui fonctionnera à la fois sur route et un peu sur piste, les RST Tractech Evo III conviendront parfaitement – avec ce dernier test, nous avons testé d’anciennes versions des bottes sur piste et ont été tout aussi impressionnés. Mais si vous roulez exclusivement sur route, ils valent toujours la peine d’être envisagés, étant donné la protection supplémentaire qu’ils apportent sans compromis en termes de confort.

Vous avez juste besoin de garder un œil sur ces boulons de curseur d’orteil, mais si vous suivez les conseils ci-dessus je ne devrais pas être un problème. Si vous êtes également susceptible de descendre du vélo à votre destination et de parcourir de grandes distances à pied sans passer aux « civils », ces bottes ne sont probablement pas pour vous.

En tant que proposition de valeur, ils obtiennent de bons résultats, à un prix inférieur à 150 £. Si vous préférez renoncer à un peu de ventilation, il existe également une version imperméable qui ne coûte pas beaucoup plus cher, même si les Tractech normaux gardaient toujours mes pieds au sec pendant les périodes de pluie plus légères.