GECO R15 : le métier rentre…

Impossible n’est pas GECO !

Jeudi 14 avril, sur le circuit d’Alès en tout début d’après-midi, Stéphane Egéa, au guidon du GECO R15, perd l’avant dans un virage couvert du pollen des arbres environnants et la moto fait trois tonneaux… Le pilote s’en sort sans bobo, mais le GECO a souffert. On peut même dire qu’il a morflé !

GECO R15

Dimanche 17 avril, à l’atelier GECO de Pézenas, en milieu d’après-midi, le GECO R15 est entièrement remis en état de rouler demain, comme convenu, sur le Circuit Paul Ricard du Castellet !

C’est grâce au travail forcené de Jean-Baptiste Labruyère, Chef Mecanicien GECO, et d’Eric Liebis, Ingénieur stagiaire, assistés d’Amandine Pénicaut avec le soutien des partenaires du projet, que la remise en état a été possible dans le but de ne pas manquer une journée importante de validation des modifications apportées au prototype par Eric Offenstadt.

bandeau avril 2016

11 réflexions au sujet de « GECO R15 : le métier rentre… »

  1. Mechant……………………………..

    Bravooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo………………………………………………………………………………………………..

  2. Bravo à ceux qui ont bossé pour la remise en état! Sans eux, le retard serait important. Félicitations à toute l’équipe!
    Je suis tout cela, loin mais passionné!
    Riket

  3. Samedi après midi, en me rendant à Toulon à la manif par le chemin des écoliers , je me suis méfié de ces zones jaunes ou oranges, terre fine et pollen et en y allant mollo avec l’Hayabusa, j’ai bien senti des micro-glissades…

  4. Respect !
    c’est a ces moments la que l’on comprend ce qu’est un vrai mécano et un passionné !
    magnifique travail Monsieur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *