Comment savoir lʼannée dʼune moto cross Yamaha ?

Le mystère des numéros de série Yamaha

Au cœur d’un atelier où l’odeur du caoutchouc se mêle à celle de l’huile moteur, des mécanos s’affairent autour de motos majestueuses. Des trésors de technologie dont certains modèles, tout comme le bon vin, gagnent en caractère avec les années. On parle ici de ces montures signées Yamaha. Et c’est au beau milieu de ce ballet mécanique que se révèle une question des plus intrigantes : Comment déchiffrer l’année de fabrication d’une moto cross Yamaha ? La clé de ce mystère réside dans le numéro de série, également appelé VIN (Vehicle Identification Number).

L’art de décoder les VIN Yamaha

Déchiffrer l’année d’une moto à travers son VIN, c’est un peu comme interpreter les symboles anciens pour comprendre l’histoire d’une civilisation perdue. Ces longues séquences de 17 caractères qui semblent au premier regard incompréhensibles sont en réalité riches d’informations.

Les huit premiers caractères du VIN contiennent des informations générales sur la moto, comme le modèle ou le type de moteur. Mais c’est vraiment dans les neuf derniers caractères que se cache le véritable trésor : l’âge de la belle.

Des chiffres et des lettres

La dixième position dans le numéro de série Yamaha correspond à l’année du modèle de la moto. Mais attention, ce n’est pas toujours aussi simple! Yamaha utilise en effet une combinaison de lettres et de chiffres pour représenter l’année. Par exemple, les motos fabriquées entre 1980 et 2000 utilisent une lettre pour signifier l’année, de ‘A’ pour 1980 à ‘Y’ pour 2000. Il faut faire attenton, Yamaha a omis les lettres ‘I’, ‘O’, ‘Q’, ‘U’ et ‘Z’ pour éviter les confusions. Ensuite, de 2001 à 2009, ce sont des chiffres de 1 à 9 qui sont utilisés.

Un détour par le 21ème siècle

Le nouveau millénaire a un peu bousculé ce système de codage chez Yamaha. Depuis 2010, la marque utilise à nouveau des lettres pour indiquer l’année. ‘A’ devient 2010, ‘B’ est 2011, et on continue, en sautant toujours les lettres prêtant à confusion. Donc, si vous tombez sur un VIN où la dixième place est occupée par un ‘D’, vous êtes face à une moto de 2013.

Un décodeur automatique

Si décrypter ces codes vous semble être un casse-tête insurmontable, Yamaha vous facilite la vie. Il existe en effet des décodeurs de VIN en ligne où vous pouvez simplement entrer le numéro de série et obtenir toutes les informations sur votre moto, y compris son année de fabrication.

Un point sur la législation

N’oublions pas un point important : avoir ces informations s’avère capital lors des transactions. C’est une garantie de transparence qui permet d’éviter les fraudes. Sachez que l’absence de numéro de série est illégale et peut être le signe d’une moto volée.

Entre l’odeur de l’huile de moteur et le rugissement des moteurs, vous voilà armé pour découvrir l’histoire de votre Yamaha. Il est temps de chevaucher votre monture et de continuer à écrire son histoire, en faisant vrombir son moteur sur les sentiers et les routes du monde entier.